Les 7 types de repos - L'Assiette Nathuro

Téléchargez votre ebook gratuit !

Les 5 piliers pour (re)trouver une belle santé

Avant de démarrer cet article de blog, je vous rappelle que vous pouvez :

Vous procurer mon e-book « 100 recettes sans » et/ou « Mes 20 desserts candidose » ou le pack complet des 2 ebooks.

Vous abonner à  « Mes menus sans gluten, sans produits laitiers et sans prise de tête »,  si vous souhaitez adopter une alimentation digeste et équilibrée pour rééquilibrer vos troubles digestifs et inflammatoires et vous alléger de la charge mentale liée aux repas du soir.

Les 7 types de repos

Voici une question que je me pose souvent : peut-on vraiment se reposer totalement dans une société bruyante et hyper connectée en permanence ?

Vous avez 4 heures 🤗.

 Le repos est un mot que l’on utilise souvent : « Reposez-vous » vous dit le médecin, l’ostéopathe, le naturopathe…mais finalement, que signifie concrètement se reposer ?

Alors que je soigne mon sommeil, je me suis rendu compte qu’il me restait comme « un fond » de fatigue. Et j’ai découvert, en écoutant un podcast, le Dr Saundra Dalton Smith qui est médecin, chercheuse, conférencière et auteure américaine de plusieurs livres autour du repos et de l’énergie.

Du coup, ce qu’elle explique est très intéressant et j’ai eu envie de vous le partager.

« Aussi important que soit le sommeil pour permettre à votre corps de fonctionner, ce n'est pas la seule façon de vous reposer - et c'est ce malentendu qui épuise tant de gens »
Dr Saundra Dalton Smith

Elle affirme que l’être humain a besoin de 7 formes de repos différents sous peine de finir en mode au bout du rouleau. Beaucoup de personnes se sentent fatiguées en permanence et parfois même malgré le fait qu’elles dorment 8h, 9h ou même plus par nuit ! Elles ont beau se coucher tôt et dormir, rien n’y fait ! Elles ont une vie saine, font du sport, mangent sainement.

Elle explique que le corps utilise de l’énergie chaque jour pour bouger mais également pour ressentir, créer, ou même interagir avec les autres. Nous sommes soumis à différents types de fatigue en continu chaque jour et selon elle, la récupération doit aussi se faire en continu et pas seulement lors des périodes de vacances.

Le message qu’elle nous fait passer est donc que le repos physique seul est insuffisant. 

Voici donc les 7 formes de repos qu’elle préconise :

1. Le repos physique

 Il s’agit de celui que nous connaissons le mieux, c’est-à-dire dormir. En effet, la nuit le corps se répare, se nettoie, et c’est à ce moment que nous récupérons de la fatigue physique. Chaque personne est différente selon son âge, son activité, au niveau de ses besoins…, mais l’idéal en temps de sommeil se situerait entre 7h et 9h par nuit (le temps de réaliser 5 cycles de sommeil de 90 minutes).

Elle recommande de bouger toutes les heures pour s’étirer, faire des mouvements, bouger son corps, se lever…pour dénouer les tensions et réduire la fatigue. Pourquoi pas mettre une alarme si vous n’y pensez pas.

2. Le repos mental

Alors celui-ci, nous sommes très nombreux(ses) à en avoir besoin ! Surtout les femmes qui jonglent entre leur travail, les enfants, les courses, les rendez-vous chez le médecin, activités pour les enfants…

Bref, si vous êtes en permanence en mode multi-tâche, c’est un repos dont vous avez impérativement besoin. La charge mentale est épuisante et vide vos glandes surrénales car votre corps est en état de stress permanent.

Comment ? En vous faisant aider 😊 

Je suis désolée mesdames de vous le dire, ça va peut-être piquer un peu, mais bien souvent, vous n’osez pas demander d’aide et ce n’est pas normal. 

L’autre jour, j’ai posé une question à une femme totalement épuisée car débordée par sa charge mentale : « Si la personne qui partage ta vie était une femme, oserais-tu demander davantage d’aide ? » Et elle m’a répondu oui.

Donc c’est aussi un fait, les choses ne pourront pas changer pour nous les femmes, si nous-même ne changeons pas notre regard sur la place de la femme au sein du foyer. 

On peut bouger les choses sans tout révolutionner d’un coup, on peut y aller petit pas par petit pas. 

Mais souvent, les femmes anticipent une réaction, une réponse négative, culpabilisent alors qu’il n’y a pas lieu ! Et ça, c’est de leur responsabilité.

Alors je reconnais que certains hommes qui sont allés à « bonne école » ont la dent dure, j’en ai connu 😅. Personnellement, j’ai toujours vu mon père aider à la maison et je pense que je n’aurais jamais pu vivre avec un homme qui ne fait rien, je l’aurais baffé 😂

J’ai aussi vu des femmes tout tenter : dialogue, grève, menaces…rien se semblait fonctionner. On est dans ce cas sur un souci plus profond pour moi de respect de l’autre, et il est alors peut-être le moment de se questionner sur le type de relation que l’on souhaite avoir avec la personne avec laquelle on partage sa vie. Chaque femme mérite le meilleur pour elle-même !

Alors je vous le redis, demandez, n’anticipez pas en vous disant que cela ne sert à rien. 

Vos enfants peuvent (et selon moi doivent) vous aider dans vos tâches, ils apprennent ainsi à être autonomes. Chacun doit participer à la vie en communauté à son niveau. Mon mari a toujours passé l’aspirateur adolescent, repassé ses chemises, nettoyé sa chambre… on oublie trop souvent qu’avant de nous connaître, les hommes ont souvent vécu seuls. Ils savent faire ! Peut-être pas comme nous le souhaiterions mais c’est comme le vélo, cela ne s’oublie pas ! Alors arrêtons de les infantiliser aussi 😉 Fin de la parenthèse féministe (qui ne devrait plus exister en 2024 🙄).

Alors pour votre repos mental, elle conseille de déléguer, partir seule vous balader, vous faire masser…faire quelque chose qui ne vous demande pas de faire appel à votre concentration.

3. Le repos sensoriel

Alors en voici un qui m’a bien intéressé car la fatigue sensorielle est l’une des plus importantes chez moi.

Chaque jour, nous sommes sans cesse stimulés par tous nos sens : les odeurs, le bruit, les images qui défilent sur nos écrans, les publicités qui crient, la lumière du téléphone…

A force que les sens soient sans cesse stimulés, le système nerveux ne peut plus déconnecter. 

L’une de mes difficultés les plus importantes avec mes clients était de leur faire lâcher le téléphone le soir avant de dormir. Cet outil a pris une place incroyable dans nos vies, au point que nous en sommes tous devenus esclaves. 

Fin 2023, j’ai dit STOP à cette façon de faire en reprenant le pouvoir sur mon téléphone. L’outil devait être à mon service et non l’inverse ! Car il me générait beaucoup de maux.

En début d’année 2024, des chiffres sont tombés : en 2023, nous avons passé en moyenne 4h12 par jour sur nos téléphones et nous le déverrouillons en moyenne 221 fois par jour. Effarant non ?! A ce rythme, nos jeunes passeront 1/3 de leur vie sur le téléphone. Alors je ne sais pas vous, mais moi il n’en est pas question ! Et c’est depuis, que j’ai décidé de quitter à nouveau les réseaux sociaux pour ma sérénité mentale 😜 Le résultat ne s’est pas fait attendre : plus sereine, détendue, souriante, et retour de la créativité au galop !

Alors moi la première, j’ai remarqué que sur le sujet du téléphone, nous sommes dans le déni total 😅 : « Non, moi je ne suis pas du tout accro au téléphone » mais pendant que la personne vous dit ça, 10 notifications ont sonné et elle s’est empressée de les regarder 😅, « Oui, j’ai plus de 2h par jour dans mes paramètres mais j’utilise surtout le GPS » (😂) ou encore « Je m’en sers peu » (et finalement la personne a passé 2h par jour sur les réseaux sans s’en rendre compte et en toute bonne foi car on ne se rend pas compte à quel point cela passe vite quand on scrolle !). Et aussi « C’est pour le boulot, pas le choix » (c’était moi ça 😅). Mais bien sûr que j’ai le choix ! On a toujours le choix ! 🤗

En réalité, c’est bien le seul objet que l’on n’oublie jamais de la journée ou en partant de chez soi, en mode automatique, tellement il fait partie de nous. Comme un chewing-gum collé à nos doigts, nous n’avons pas forcément conscience de la relation que nous entretenons avec lui.

Cette hyperstimulation des sens ne sera pas soulagée par le sommeil, c’est important d’avoir un vrai repos sensoriel : du calme, sans téléphone (qui est un excitant) afin de déconnecter de tous ces stimuli externes.

N’hésitez pas à faire des vraies détox, regardez en face la vraie relation que vous entretenez avec lui sans vous chercher d’excuses (c’est juste en avoir conscience), votre relation avec les réseaux…voyez si vous avez envie de bouger des lignes. Vous verrez qu’il y a beaucoup à gagner. Et en plus, c’est gratuit.

Et surtout, même si vous avez l’impression que scroller sur les réseaux est une détente, il n’en est rien, c’est une stimulation et une activation de vos sens. Vous ne manquerez rien de vital croyez-moi.

S’inscrire à la lettre d’information

Et recevez des conseils, des actualités et même des cadeaux.

S’inscrire à la lettre d’information

Et recevez des conseils, des actualités et même des cadeaux.

4. Le repos créatif

Si vous avez une activité professionnelle qui vous demande de la créativité, vous aurez également besoin de ce qu’elle appelle le repos créatif.  En gros, arrêter les 1000 idées à la minute qui saturent parfois l’esprit ! 😅 Et retrouver de l’espace intérieur pour nourrir votre créativité.

La reconnexion à la nature, les balades qui ouvrent l’esprit, un coucher de soleil, une activité que vous adorez, il s’agit de n’importe quelle activité qui vous permettra de faire une pause pour mieux vous inspirer. Elle parle de     « s’émerveiller face au monde ».

5. Le repos émotionnel

En voilà un qui va parler à beaucoup d’entre vous 😊

Nous sommes chaque jour soumis à tout un lot d’émotions : on ne peut pas toujours dire ce que l’on pense à son patron, à ses collègues, à sa famille, ses amis. On veut faire plaisir à tout le monde, être gentil(le), dire oui à tout…et l’on s’épuise…

Parce qu’en faisant cela, nous gardons à l’intérieur nos ressentis et émotions qui mériteraient parfois de sortir : « non, je n’ai pas envie de cette invitation, j’ai envie d’un bon film en pilou-pilou », « non, je n’ai pas envie de travailler sur ce nouveau dossier alors que le dernier m’a épuisé et que je n’en suis pas encore remis(e) », « non, je n’ai pas envie de faire à manger pour tout le monde ce soir », ou encore, on peut subir les remarques de son entourage au sujet de son mode de vie, de ses choix, sans qu’on leur demande leur avis. Autant de raisons de générer des émotions mais que nous pouvons avoir tendance à réprimer par peur du conflit ou des conséquences.

Toutes ces émotions contenues finissent par nous épuiser. C’est pour cela qu’elle parle de repos émotionnel.  

Dire non, vivre comme on en a envie, écouter son intuition sans se soucier de l’avis des autres, dire ce que l’on pense… Dire non, ce n’est pas être égoïste, c’est faire de soi une priorité.

Cela risque de déplaire au départ, car vous changez les « règles » habituelles mais finalement, vous retrouverez de la sérénité et du bien-être. Et la personne la plus importante de votre vie, c’est vous.

6. Le repos social

Cela vous est déjà arrivé de ressortir parfois épuisé(e) de vos échanges avec certaines personnes ? D’avoir eu l’impression de vous faire pomper toute votre énergie ?

Elle invite justement à en prendre conscience et à faire la différence entre les relations qui nous nourrissent et celles qui nous épuisent. Personnellement, cela fait un moment que j’utilise une technique. Lorsque je rencontre ou passe du temps avec quelqu’un, je vois ensuite si j’ai la pêche ou si je me traîne. Avant, je me sentais parfois en colère ou même triste sans savoir pourquoi après certains échanges. Puis, j’ai fini par comprendre que je me faisais refiler le mal-être des autres ! 

Alors, maintenant, j’ai appris à repérer les « vampires énergétiques » par cette technique ; si mon corps et mon mental sont épuisés à la suite d’un échange, je passe mon chemin. Je préfère désormais être seule que de servir d’éponge et me faire drainer par les autres. Et cela change tout !

Je suis une grande adepte du moins mais mieux 😋

7. Le repos spirituel

Enfin le dernier type de repos, le repos spirituel. Il s’agit de s’engager dans quelque chose « de plus grand que soi ». Cela peut-être pratiquer une religion, de la méditation ou se connecter avec des personnes bienveillantes et altruistes, par exemple dans une association ou autre type d’engagement. L’objectif est que cela fasse sens pour vous.

Et maintenant que fait-on avec tout cela ?

Vous avez probablement besoin d’un peu de tous les types de repos, et certainement avez-vous plus besoin de certains repos que d’autres en fonction de votre sensibilité. 

Personnellement, les repos sensoriel, social, émotionnel et créatif sont les plus importants pour moi. 

J’ai aujourd’hui accepté que j’aime passer du temps seule tout en étant très sociable quand je suis avec les autres. 

J’ai besoin de repos pour décompresser de tous les stimuli et émotions que je perçois. J’ai un système nerveux très actif et je suis toujours en hypervigilance, ce qui me cause beaucoup de fatigue si je ne fais pas attention.

C’est à vous de vous observer et d’observer les signaux de votre corps pour identifier le repos le plus « urgent » à expérimenter, surtout si vous êtes en état de burn-in (grand surmenage, stade juste avant le burn-out).

Pour déterminer les types de repos qui vous manquent, le Dr Dalton Smith propose de prendre le temps de réfléchir en fonction de votre situation et de vous poser les bonnes questions :

  • Comment sont constituées vos journées ?
  • Est-ce que vous travaillez seul(e) ou avec des collègues ?
  • Comment est votre environnement ? Est-ce que vous vous y sentez bien ?
  • Est-ce que vous occupez un poste où vous écoutez beaucoup les autres ?
  • Est-ce que vous avez une activité où vous devez sans cesse trouver de nouvelles idées ou des solutions ?…

« Le repos, c'est une remise en état : il s'agit de régénérer les parties de nous qui se vident, s'épuisent à force de pratiquer toutes les activités qui font partie de notre vie »
Dr Saundra Dalton Smith

Une fois les besoins identifiés, elle encourage à intégrer les repos au quotidien sans attendre les vacances qui ne reviennent pas si souvent que cela.

C’est selon elle s’offrir la chance de prendre soin de soi et de trouver un certain équilibre.

Son livre « Sacred Rest : Recover Your Life, Renew Your Energy, Restore Your Sanity « (2017).

Son test gratuit (en anglais) pour vous aider ici.

Crédit photos
Pexels
Andrea Piacquadio – Arino Krasnikova
Daniel Torobekov – Kelvin Valerio
RDNE Stock Project – Tracy Le Blanc
Tima Miroshnichenko

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *