Pourquoi est-ce si compliqué de faire simple ? - L'Assiette Nathuro

Téléchargez votre ebook gratuit !

Les 5 piliers pour (re)trouver une belle santé

Avant de démarrer cet article de blog, je vous rappelle que vous pouvez :

Vous procurer mon e-book « 100 recettes sans » et/ou « Mes 20 desserts candidose » ou le pack complet des 2 ebooks.

Vous abonner à  « Mes menus sans gluten, sans produits laitiers et sans prise de tête »,  si vous souhaitez adopter une alimentation digeste et équilibrée pour rééquilibrer vos troubles digestifs et inflammatoires et vous alléger de la charge mentale liée aux repas du soir.

Pourquoi est-ce si compliqué de faire simple ?

Allez, vous avez 4 heures pour répondre 🙂

Depuis quelque temps, j’ai remarqué quelque chose de plus en plus flagrant dans mes consultations et dans mon entourage : faire simple est devenu compliqué.

Je m’explique : lorsque j’explique aux personnes qu’il faut revenir aux basiques avec une assiette digeste (protéine, légumes, féculents), les personnes sont perdues.
Pas d’idées, le néant…à la recherche de recettes compliquées alors qu’en fait, manger digeste est ce qu’il y a de plus simple.

«  À force d’être bombardés de produits transformés et ultra-transformés, certaines personnes ont perdu la main et ne savent même plus comment revenir en arrière. »

À force d’être bombardés de produits transformés et ultra-transformés, certaines personnes ont perdu la main et ne savent même plus comment revenir en arrière. Ou on ne leur a jamais appris à cuisiner (ou n’ont même jamais vu un plat maison).
Alors parfois on me dit « Quand même ce n’est pas si difficile de cuisiner », et bien pour certaines personnes si.

Et si c’est votre cas, vous n’avez pas à en rougir, c’est comme ça.
Nous n’avons pas tous les mêmes compétences et tant mieux.
Personnellement, dans un monde actuel hyperconnecté, et bien je suis une bille sur tout ce qui est informatique (une croyance me dirait ma coach ;)) et en plus, je déteste ça, ce qui n’aide pas 🙂

Ce qu’il faut comprendre aussi dans l’histoire, c’est qu’il y a quelqu’un qui ne vous aide, mais alors pas du tout dans ces moments-là…qui ça ? Votre cerveau !
Il faut savoir que le cerveau déteste absolument tout changement.
J’ai eu envie de vous faire un petit schéma pour vous montrer classiquement ce qui se passe dans nos petites têtes bien remplies et déjà en surcharge (moi y compris :D)

Bon ok, je caricature un peu, mais je ne suis pas si loin de la vérité je pense 😀

Une fois que tout ce cheminement a eu lieu que se passe-t-il ? Et bien on repousse…et on se met des échéances : après tel weekend, je m’y mets…bon, allez, début juin…bon, après telles vacances, là c’est sûr !…bon après la rentrée, c’est sûr j’y vais…allez après les fêtes, bonnes résolutions c’est décidé !
Et c’est ainsi que les mois s’écoulent, filent les uns derrière les autres, et qu’il ne se passe rien ou presque…

Et c’est pourquoi faire simple devient finalement…très compliqué !

S’inscrire à la lettre d’information

Et recevez des conseils, des actualités et même des cadeaux.

S’inscrire à la lettre d’information

Et recevez des conseils, des actualités et même des cadeaux.

Alors comment faire pour faire simple ? Je vous propose plusieurs axes :

Revenir aux basiques et au bon sens

Je repensais l’autre jour, à ce que je voyais petite, sur la table chez ma grand-mère : de la viande ou du poisson, des œufs du poulailler, des légumes du potager et très souvent, des pommes de terre ou du pain, du riz…des choses simples, saines, des bons produits de qualité.
Quand je vois le rayon des yaourts aujourd’hui au supermarché, je vous jure, ça me rend dingo…mais franchement, de vous à moi, a-t-on vraiment besoin de tout cela ?
Des produits ultra sucrés qui ont perdu leur essence même, pour devenir des assemblages chimiques d’arômes, conservateurs et autres cochonneries ?

Pour exemple, voici la composition d’une crème pour laquelle on se lève tous : lait demi écrémé (77,6%), sucre, crème (lait), chocolat (2,2%) (sucre, pâte de cacao, cacao maigre en poudre, émulsifiant (lécithine de soja), arôme), cacao maigre en poudre, épaississants (amidon modifié de maïs, carraghénanes), perméat de petit lait (lactosérum) en poudre, amidon.

Bref, revenir à des produits bruts et simples, c’est aussi faire des économies. Si vous regardez les prix au kilo de ces produits, vous verrez que c’est très cher (d’autant plus pour ce que c’est) et en grande surface, il faut savoir que 15 à 20% du prix du produit = l’emballage (et oui on les paye ces emballages).

Pour rappel, une assiette équilibrée c’est : une protéine, un féculent, des légumes et un bon gras. Et vous pouvez vous lâcher sur les herbes (persil, coriandre, menthe…) pour assaisonner vos assiettes, votre corps vous remerciera.

Y aller progressivement

C’est la méthode que je mets en place avec mes clients, « les petits pas vers le mieux-être ».
Pour obtenir des résultats et tenir dans la durée, tout doux, tout doux !
C’est bien d’être motivé.e pour tout changer, mais c’est aussi le meilleur moyen de faire trop de choses en même temps et de tout lâcher rapidement, car cela fera trop de choses à penser !
Ce serait comme refaire du sport et y aller tous les jours d’un seul coup.
La majorité d’entre nous est déjà en charge mentale maximum, les journées sont bien remplies, donc on y va doucement et on introduit les choses petit à petit.

Actuellement, je suis en train de refondre totalement mon accompagnement pour vous proposer quelque chose de différent et qui sera bien plus motivant pour vous.

Vous faire accompagner

Il n’y a pas de souci à se faire accompagner sur ce sujet ! il y a quelque temps, j’étais la première à me dire « Nan mais sérieux, les gens ont besoin de coachs pour tout maintenant… », et vous voyez, aujourd’hui, j’ai changé d’avis et je l’assume totalement.
Parce que finalement, j’ai fini par comprendre qu’on ne pouvait pas tout savoir, tout maîtriser, et qu’il était top aussi de se faire aider quand on peine sur certains sujets. Au contraire, je trouve que c’est génial de ne pas tous avoir les mêmes talents.

Parfois, il manque juste quelques pièces au puzzle, des compétences que l’on n’a pas mais que d’autres peuvent nous apporter parce qu’ils ont déjà fait le chemin ou sont en avance par rapport à nous.
J’ai eu la chance d’accompagner deux personnes totalement perdues par rapport à la cuisine et à petits pas, nous avons cuisiné ensemble, remis des bases. Nous passons d’excellents moments, je les guide, je leur partage mes astuces, mon organisation. Elles prennent du plaisir, retrouvent confiance et sont fières d’elles ! Et c’est une vraie joie pour moi !

Alors, et vous, est-ce que vous arrivez à faire simple ?

Nathalie <3

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *